Mourir à l’hôpital…

« Une patiente en fin de vie est décédée dans mon service…dommage qu’elle n’ait pu bénéficier d’une chambre seule, faute de place… »

Interne de 2ème semestre en médecine polyvalente.

HÔPITAL EN PRÉCARITÉ : PATIENTS EN DANGER

Les urgences…

« Aux urgences générales, je me suis endormi quelques secondes debout en auscultant le dos d’un patient…j’étais épuisé, à 6h du matin après 22h de travail sans pause et sans presque rien avoir mangé. Et si ça avait été une urgence vitale…? »

Interne de 2ème semestre en médecine générale.

HÔPITAL EN PRÉCARITÉ : PATIENTS EN DANGER

Une petite anecdote…

« De garde aux urgences gynécologiques, j’ai du perfuser, rassurer, brancarder seule ma patiente vers les urgences vitales car le senior était au bloc et qu’il n’y a pas d’infirmière aux urgences gynécologiques, faute de moyens. Ma patiente était en choc hémorragique. »

Interne de 2ème semestre en médecine générale, en Côtes d’Armor.

HÔPITAL EN PRÉCARITÉ : PATIENTS EN DANGER